Arnaque aux faux avis sur l’App. Store: un développeur (et ses 1000 appli) expulsé

décembre 10, 2009 3 commentaires

Comme je le disais en « update » du post précédent (tout à la fin), les exemples de faux avis de consommateurs pour étayer mes arguments ne seront pas difficiles à trouver, tant le web et l’actualité en regorgent.

Pour ceux qui débarqueraient sur mon blog, et n’auraient pas lu mon post précédent, j’y expliquais que, selon moi, la publication de faux avis de consommateurs était devenu un vecteur de communication à part entière des entreprises.

Il est effet extrêmement tentant pour les marques d’y avoir recours, tant les avis de consommateurs ont d’influence sur nos achats et tant ce moyen de communication est bon marché.

Une nouvelle arnaque aux faux avis révélée au grand jour

Et bien, je n’ai même pas eu à aller chercher dans mon dossier de bookmarks « faux avis de consommateurs », (pourtant plein de bons exemples) qu’un nouveau scandale d’arnaque aux  faux avis venait d’éclater aux US. Je l’ai appris en lisant le blog iFon.fr ce matin, même si la nouvelle est sortie le 8 décembre : un nouveau cas (après celui d’août dernier) de faux avis de consommateurs sur l’App. Store US.

Lire la suite…

Publicités

Lancement du blog contre les faux avis de consommateurs

décembre 3, 2009 5 commentaires

Capture d'écran de l'article, mis en Une par la rédaction du Post http://bit.ly/articleLePost

Internet est un super moyen pour trouver tous les produits et services possibles et imaginables,  sans même avoir à bouger de chez soi.

Présenté comme cela, le chiffre de 36% des français ayant déjà acheté sur Internet peut sembler bizarrement faible, tant les avantages procurés par ce canal d’achat, en terme de prix, d’accès, et d’effort que cela nous demande (proche de zéro 😉 sont énormes.

La raison principale évoquée par les internautes qui se refusent à acheter sur Internet (30% d’entre eux tout de même) est le manque de confiance qu’ils ont envers les marchands en ligne et le fait de devoir communiquer leur numéro de carte bancaire à une entité virtuelle. Ça les perturbe… et on les comprend : depuis l’apparition de l’e-commerce en 1998-99 , le nombre d’escroqueries a plus que doublé,  et augmente à un rythme annuel de 20% (selon l’observatoire national de la délinquance, OND). Lire la suite…